Le blog de SinoFrenchService

Exporter votre vin en Chine : mieux comprendre le marché chinois

export de vin en chine
Le marché chinois pour le vin français est un marché recherché mais qui fait souvent peur par méconnaissance de la culture et par le fait qu'il est loin et sans visibilité sur ce qu'il s'y passe. Voici quelques repères pour vous aider en tant que vigneron.

L’exportation de vin en Chine nécessite une préparation et une bonne compréhension des formalités administratives. Voici un guide complet sur les documents nécessaires et les étapes à suivre pour réussir votre exportation de vin en Chine.

Enregistrement auprès de la GACC

Pour importer du vin en Chine, il est obligatoire d’enregistrer vos produits auprès de la General Administration of Customs of China (GACC). Cette étape est cruciale pour assurer la conformité et éviter tout blocage à la douane. 
Attention, il n’existe pas de procédure accélérée. Lorsqu’un vigneron nous appelle car il doit gérer cette demande pour ne pas perdre une commande, il faut compter entre 10 à 15 jours de délai pour le traitement du dossier par l’administration chinoise. 
Notre conseil est de faire votre demande d’enregistrement avant d’être dans l’urgence pour éviter de perdre une commande. L’enregistrement en tant que producteur est valable pendant 5 ans.
A lire notre article sur le sujet

Protection de marque en Chine

La protection de votre marque est essentielle pour éviter toute contrefaçon. Enregistrez votre marque auprès du China National Intellectual Property Administration (CNIPA) pour obtenir des droits exclusifs sur votre nom en Chine. Cela protégera votre identité commerciale et renforcera la confiance des consommateurs chinois dans votre produit.

Une question sur le sujet, nous gérons régulièrement des demandes pour les marques françaises via un partenariat avec un agent de marque en Chine

Calcul du prix de vente

Le calcul de votre prix export est important. Il doit prendre en compte :

  • la concurrence sur le marché local
  • vos coûts d’exportation

Pour certains vignobles qui ont des trop petits volumes l’export en Chine ne présente aucun intérêt.
L’export en Chine demande de proposer un très bon rapport qualité-prix car le marché chinois dispose encore à ce jour d’un stock supérieur à la demande.

Votre prix export doit prendre en compte vos différents coûts d’exportation à savoir les documents d’exportation à fournir, le coût des palettes, apport d’affaires…

Très souvent lorsque ces coûts sont répercutés sur le prix de vente, votre prix n’est plus compétitif. Il faut donc trouver un équilibre pour travailler un nouveau marché. 
Des solutions de financement existent pour vous aider dans ce domaine. Contactez-nous pour en parler.

L’importateur qui démarre votre gamme peut vous demander un effort de promotion pour développer une clientèle lors de dégustation. Vous pouvez proposer un pourcentage d’échantillons destinés à assurer votre développement en Chine pour espérer augmenter les ventes et avoir une nouvelle commande.

Penser sur le long terme Vs opportunité "suspecte"

Une fois expédié en Chine, vous n’avez plus trop de visibilité sur ce qu’il s’y fait. En effet, le e-commerce chinois et les réseaux sociaux chinois ne sont pas facile d’accès depuis la France.

Notre conseil est déjà de vous renseigner auprès de l’acheteur pour savoir ce qu’il va faire de votre vin. Un vin mal vendu ou mal stocké ternira votre marque sur le marché chinois.

Un acheteur chinois qui vous prend une très grande quantité la 1ère fois sans avoir le réseau de distribution n’est peut-être pas une bonne opportunité sur le long terme. Il est préférable d’avoir un client qui développer votre marque petit à petit.

Retour en haut